Que l'amour, c'est-a-dire votre sentiment de sympathie tres fort pour un autre que soi-meme, soit passionnel, filial, paternel ou maternel, fraternel, physique ou «platonique», il parait forcement traduire l'attachement eprouve par quelqu'un envers un quidam. - Army Public School, Jaipur

Que l’amour, c’est-a-dire votre sentiment de sympathie tres fort pour un autre que soi-meme, soit passionnel, filial, paternel ou maternel, fraternel, physique ou «platonique», il parait forcement traduire l’attachement eprouve par quelqu’un envers un quidam.

Que l’amour, c’est-a-dire votre sentiment de sympathie tres fort pour un autre que soi-meme, soit passionnel, filial, paternel ou maternel, fraternel, physique ou «platonique», il parait forcement traduire l’attachement eprouve par quelqu’un envers un quidam.

Cet attachement peut etre vecu via le mode en dependance, et l’amour apparait alors comme une passion fatale qui place l’individu dans une passivite totale. Mais dans le meme temps libre, l’amour reste votre sentiment extremement valorise et aime parce qu’appreciable : il consiste a avoir en sympathie l’autre (et y ne est en mesure de, parai®t t-il, y avoir de lien plus vraiment avec autrui), a lui vouloir du bien ; et meme plus, on considere qu’il ne peut y avoir de vie accomplie, voire peut-etre de bonheur, sans amour. On regroupe ainsi mieux qu’une morale, comme celle pronee via le christianisme, nous enjoigne « d’aimer le futur tel soi-meme ». Ce n’est Effectivement, ni Notre haine, ni l’indifference qui peuvent regler nos rapports au milieu des autres, seules le peuvent la bienveillance et Notre bienfaisance philanthropiques (terme forme a partir de philia : amour/amitie et anthropas : homme). Sans compter que, c’est via ces dernieres qualites que nous ferons volontiers notre devoir, par lesquelles nous ferons notre devoir avec amour, pourrait-on affirmer. Un acte d’amour, claque d’aimer ne va qu’etre bon parai®t t-il, des au cours pourquoi ne point faire de l’amour 1 devoir ?

Sommaire

I) Qu’est-ce que le devoir d’aimer ?II) Quelle conduite nous impose le devoir vis-a-vis d’autrui ?III) Une conduite humaine dirigee non nullement par le devoir mais par l’amour bien compris

Extraits

[. ] Et lorsqu’on parle d’amour du futur, vous devez aussi entendre respect pour tout homme. Pourtant Kant est amene a distinguer 2 types d’amours : l’amour pathologique et l’amour pratique (pratique signifiant, chez Kant, a Notre fois “relatif a l’action” et Ce soir consiste a Realiser du bien a toutes les autres (il reste donc a Notre fois actif et moral), et il est le seul qui puisse etre commande. Alors que l’amour pathologique reste votre amour qui nait de la sensibilite par la rencontre contingente avec un objet totalement singulier que nous avons jusqu’a present considere tel etant l’amour au sens propre. [. ]

[. ] J’ai force de l’imperatif d’amour est enfin qu’il sera la realite. Correctement loins que le amoralisme le condamne, Cela reste au contraire, la seule reponse a Notre morale abstraite et vide du pur devoir kantien. Et si la refutation hegelienne une morale kantienne ne s’accompagne aucun la constitution d’une morale hegelienne, c’est que la religion chretienne donne dans l’imperatif d’amour le vrai principe d’une conduite humaine. L’imperatif lui-meme echappe au jugement du rationalisme comme l’amour a celui en morale. [. ]

[. ] Et c’est la que l’on doit voir la veritable logique de l’amour qui est celle du don ainsi que la circulation. Ainsi l’amour est finalement declaration en valeur de l’autre, reconnaissance. ( 3.3 )Mais, aussi votre imperatif n’a rien de normatif, d’obligeant au sens propre du terme. Pourtant, si nous revenons sur la nature meme de l’amour, il convient egalement considerer que l’amour pourra Realiser l’objet d’une volonte, d’une decision : il faudra vouloir aimer concernant le pouvoir ; il convient s’en donner les moyens. [. ]

[. ] Indeniablement, les raisons de cet amour sont avant tout a chercher dans l’objet de l’amour, a savoir la personne aimee. Mais nullement seulement, vous devez egalement les rechercher dans notre propre personne, au que nous sommes sans pouvoir Afin de autant le connaitre objectivement. Indeniablement, si nous aimons une personne c’est parce que cette personne et nous-memes avons atomes crochus”, dit-on communement : il s’agit d’une retrouve entre ma personne en tant qu’etre purement singulier ayant des caracteristiques propres et une autre personne dans sa singularite aussi bien physique que “morale”. [. ]

[. ] De l’amour d’objet, il va falloir distinguer l’amour sans dire ou narcissisme : je m’aime moi-meme. Mais contrairement a votre qu’on pourrait croire spontanement et naivement votre amour de soi n’est nullement premier dans l’etre humain. Selon la theorie psychanalytique, le narcissisme se constitue via l’interiorisation d’une relation intersubjective. Plus concretement, pour s’aimer soi-meme, il faudra d’abord avoir ete aime : le narcissisme se constitue concernant le modele de l’image que se fait la question de l’amour qui lui fut porte, exactement comme l’enfant te prend pleinement conscience de le image, en integrant le loisir tout d’un regard exterieur lavalife sur lui-meme : votre que je tombe sur dans la glace c’est ce que les autres voient de moi. [. ]